S’accueillir

Depuis plusieurs années j’apprends et je regarde la vie différemment.

Qu’est ce qui nous empêche d’être réellement heureux? Pourquoi nous nous empêchons d’être heureux?

A vous de vous répondre…

Dorénavant je décide de m’accueillir tel que je suis. Pas le « je suis » des comportements, pas le « je suis » des pensées ou des croyances, pas le « je suis » de l’apparence non plus mais LE « JE SUIS! »

Dans son entier. la lumière et l’ombre, le positif et le négatif, le Yin et le Yang…

C’est dans l’un de ces moments de peine et de douleur, que je me suis rendu compte que je m’autorisais pas à m’accueillir. Quand j’ai reçu ce fameux texto qui te réveille, dans un fracas, tous tes vieux patterns, tes anciennes douleurs. Ce texto déchirant qui finalement ne fait qu’insister sur une plaie jamais suturée.

Ben oui je l’ai jamais suturée car je n’ai jamais voulu la voir, la regarder et m’en occuper. Oui c’est dégoûtant, oui ça fait mal! Mais si je m’en occupe pas j’aurai d’autant plus mal, divers infections, des corps étrangers à qui je laisse la porte ouverte.

Je décide donc de m’accueillir !

Me prendre dans les bras, me sourire, me parler, me rassurer… Je suis la meilleure personne pour moi même.

Pas que les autres soient moins important. Bien au contraire ils sont au même niveau. Mais dès que je suis avec moi-même, « je suis » avec les autres aussi.

Alors quand vous recevez cette claque, cette douleur et quand vous pleurez seul derrière votre téléphone à lire ce texto, et qu’envahi par les émotions vous vous sentez abandonner, seul. Ne faites pas comme d’habitude à la rejeter, car vous rejetez une part de vous même.

Commencez par vous entourer de vos bras. Sentez la sensation de vos pleures. C’est à ce moment là que vous vous accueillez. Ce moment ou vous n’êtes plus seul. Car c’est le moment ou quelqu’un vous écoute enfin exprimer votre douleur. C’est à ce moment là que quelqu’un sait que vous avez besoin d’amour et ce quelqu’un, c’est vous.

Petit texte à méditer!

Petit texte à méditer!