Christian Wirth

Esprit de création et de Partage

Category: Création

En quoi consiste mon travail régulier?

Il y a quelques jours, je retournais sur mon site que je prends grand soin de délaisser et je me suis fait la remarque que je ne parlais que très peu des derniers travaux textiles que j’ai développé.

Oui en effet j’ai pas mal d’activité, le jeu du Tao, Wicrian Web Tv, d’autres projets artistiques sur YouTube, mon entreprise Wideo Portrait…

Bref, (si je dois être diagnostiqué hyperactif, je ne serais pas surpris!! Lol)

Aussi surprenant que cela puisse paraître il y a bien un lien à tout cela. Au delà de moi, c’est le développement oui j’adore, je me passionne du développement, intelectuel, psychologique, artistique, spirituel, technologique… Vous l’aurez probablement compris développer c’est mon dada! Et c’est aussi l’un de mes métiers.

Laissez moi vous faire visiter les quelques projets que j’ai développé dans l’entreprise dans laquelle je travaillais dernièrement.

Un des projets des plus étonnants que j’ai eu c’est une traine de robe de 30 pi (environ 9m). Le char de la reine de carnaval de Québec de 2015 arborerait une gigantesque traine s’envolant au dessus de bancs de neige en arrière d’une reine trônant sur une bulle. Nous devons ce concept majestueux et magnifique à Veronique Bertrand conceptrice à Québec.

cahr vue 1tiers dos

Le défi de ce projet conceptuel était assez important créer un plissé transparent à faire tenir dans les airs avec des finitions précises.
Char vue de dos

Les Enjeux

  1. Un tissu transparent qui tient les plis, solides et transparents
  2. Respecter les finitions sans déformer l’effets de matières tout en offrant un concept solide puisqu’il doit durer sur plusieurs années
  3. Une structure qui respecte le design de l’envolé de la traine sans être trop apparent
  4. Savoir démonter le projet et le faire remonter à Québec

L’une des plus grosses difficultés c’est comment travailler et modeler un concept quand tu n’a pas de base. Plus jeune, lors de mes études j’ai appris le moulage (de vêtements sur mannequin) et par la suite la conception de structure aérienne. Deux choses essentiels à retenir et que je ressors de mon apprentissage et expérience, avoir un point zéro et tenir compte de la gravité (oui gravité terrestre qui nous rappelle à l’ordre même quand on l’oublie). Mon point zero était donc ma bulle et sa structure pour l’assise de la reine et j’ai finalement créer la forme aérienne et nous avons élaboré des petits supports tiges pour maintenir le tout.

Voilà en photos comment j’ai procédé:

À nouvel article, nouvel ami

Voici un titre pas du tout évocateur et cela n’a rien de cynique la dedans.

Pour ceux qui me connaissent, savent que je rencontre beaucoup de monde à chaque jour. Ceux qui te touchent, ceux qui te transforment, ceux qui sont ton miroir, ceux que tu as l’impression de connaître et il y a ceux pour qui ton coeur crée un lien direct – bon il y a plein d’autres possibilités mais c’est trop long lol!

Poupoune et Moumoune pour les appeler par leurs surnoms sont de cela. Comme des frères et soeurs ou comme-ci mon âme les reconnaissait. J’espère qu’ils ne liront pas cet article tout de suite car il pourrait me prendre pour un taré! lol. En tout cas voici deux nouvelles personnes qui rentrent depuis peu dans ma vie et j’en remercie l’Univers. Entre rires et blagues ces deux êtres me touchent mais surtout font vibrer mon coeur comme rare ont pu le faire.

C’était donc l’anniversaire de Moumoune Hier et je lui avais préparé un petit cadeau. Sa « Blonde » et lui et moi qui joue le rôle de « je t’ai bien eu! » ou un simple « Héhé! »; cette nouvelle amitié naissante, peu importe qu’elle soit longue ou courte à eu la gentillesse de m’inspirer ce dessin.

Et voici comment crée un article juste pour un dessin, non mais vraiment, sortez les violons la prochaine fois!

UUuuIUIUIuuuIUIUIUiuiuiuIUIUi

AHAHAHA!

Merci de m’avoir lu! A bientôt!

20130925-175958.jpg

Faire les magasins, la plaie…!?

Quels plaisirs a t’on à faire les magasins pendant des heures, entouré de gens pas toujours agréables et respectueux des vendeurs dans des allées souvent trop étroit pour passer à deux en passant des fois devant des coups de cœurs qui vous obligent à ressentir une frustration et un manque d’argent face au prix de celui-ci?

Aaaaah!! J’ai presque l’impression d’avoir crié un état d’âme enfoui lol!

Sérieusement ce que je peux trouver de désagréable dans le fait de « magasiner » c’est de vivre un moment des fois extrêmement superficiels avec son égo, à travers lequel nous pouvons alimenter nos « paterns » tels que le manque (d’amour, d’estime, de reconnaissances…). Ouai j’ai plus le goût de ça.

Du coup j’ai décidé de changer mon expérience « d’achats et de magasinage » en une expérience positive, constructive et humaine. D’ailleurs cela pourrait inspirer de nouvelles boutiques qui voudrait faire de leur entreprise une idée un peu innovante.

Comment réajuster le superficiel et le profond ?

Revenir aux fondamentaux est pour moi une bonne idée. Si je vais magasiner c’est pour connaître un peu ce qui existe, les prix, acheter ce dont j’ai besoin ou tout simplement un échange entre êtres humains.

Donc si je vais à « XXI Forever » Du complexe des ailes de Montréal. Ce n’est pas forcément pour les prix extraordinaire des vêtements fabriqués à bas prix dans un coin d’Asie mais plutôt pour les moments enivrants des sourires échangés avec le beau vendeur.

Si je vais à « Simons » pour mes sous-vêtement c’est parce que j’aurai la possibilité d’associer utile à mes goûts personnel.

Et si je le fait avec mes amis c’est aussi pour ces moments de partage dans un autres contexte.

De quoi ai-je besoin? De que ai-je envie ? Qu’est ce qui me fait plaisir?
Des questions qui semblent important de se poser. Mais je crois qu’il ne faut pas oublier que le vêtement ne fait pas de moi ce que je suis et je ne suis pas mes vêtements ou mes achats.

« Je suis »! C’est tout. Le reste c’est la personnalité, l’égo qui nous sert à interagir sur ce plan là, le monde où nous vivons.
Pas d’identification aux vêtements ou aux achats permet donc de s’éviter des souffrances.

C’est donc le retour aux valeurs qui me semble pouvoir permettre de vivre ses expériences de magasinage constructive permettant une nouvelle manière de prendre contact avec soi et les autres et pourquoi pas ses fondamentaux.

C’est avec bienveillance que nous pouvons évoluer mais c’est à chacun de choisir comment vivre ses expériences…

20130423-002501.jpg

© 2017 Christian Wirth

Theme by Anders NorenUp ↑